Nouvelles

Alcool et COVID-19: à quel point la combinaison est-elle dangereuse?


L'OMS met en garde contre les dangers de l'alcool pendant la pandémie corona

La pandémie corona actuelle nous présente tous de nouveaux défis difficiles. Cela peut nous amener à être confrontés à des sentiments tels que la solitude, l'ennui, le stress, l'évanouissement, le dépassement ou la peur.

La tentation de les supprimer avec des stratégies malsaines telles qu'une consommation accrue d'alcool est grande. Mais cela ne remédiera à la situation qu'à court terme. À long terme, cela crée de nouveaux problèmes. Au pire, vous vous glissez dans une dépendance à l'alcool.

De plus, il existe principalement de faux rapports en ligne selon lesquels l'alcool devrait aider contre la corona. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) clarifie maintenant les questions les plus importantes sur le COVID-19 et l'alcool dans une fiche d'information.

Mythes et faits sur l'alcool et le COVID-19

L'OMS met expressément en garde contre les rapports selon lesquels l'alcool peut protéger contre le COVID-19, par exemple en détruisant le virus SRAS-CoV-2 dans l'air inhalé ou dans le corps ou en soutenant le système immunitaire dans la défense contre le virus. Le contraire est le cas.

Il est vrai que l'alcool avec une teneur en alcool d'au moins 60% peut tuer le virus SARS-CoV-2 (déclencheur du COVID-19) sur la peau. Mais cela ne fonctionne pas dans le corps.

Selon l'OMS, prendre de l'alcool comme mesure préventive ou pour traiter une infection est non seulement inutile, mais même dangereux. Parce que l'alcool affaiblit le système immunitaire et a de nombreux autres effets négatifs sur notre corps.

Dans ce contexte, l'OMS souligne également qu'il n'y a fondamentalement pas de «limite de sécurité», c'est-à-dire qu'il n'y a pas de quantité d'alcool qui s'est avérée médicalement inoffensive pour la santé: «L'alcool a des effets à court et à long terme sur presque tous les organes de votre corps . Dans l'ensemble, les preuves suggèrent qu'il n'y a pas de "limite de sécurité" - en fait, le risque de dommages pour la santé augmente avec chaque boisson alcoolisée consommée. "

Les conseils les plus importants pour faire face à l'alcool pendant la pandémie COVID-19

L'Organisation mondiale de la santé donne des conseils spécifiques sur la meilleure façon de gérer l'alcool en ce moment. Nous avons rassemblé ci-dessous les plus importants pour vous:

  • Évitez complètement l'alcool pour éviter d'affaiblir votre système immunitaire et de mettre en danger votre santé et celle des autres.
  • Afin de rester vigilant et de pouvoir prendre rapidement des décisions claires pour vous-même, votre famille et votre entourage, restez sobre.
  • Si vous buvez de l'alcool, réduisez-le au minimum. Évitez une intoxication.
  • Assurez-vous que les enfants et les adolescents n'ont pas accès à l'alcool.
  • Ne consommez pas d'alcool en présence d'enfants et d'adolescents: soyez un bon exemple.
  • Ne prenez jamais d'alcool avec des médicaments, y compris des médicaments à base de plantes ou en vente libre (les effets peuvent être augmentés ou atténués). Ceci s'applique en particulier aux médicaments agissant sur le système nerveux central (comme les somnifères, les antidépresseurs, les analgésiques).

Alcool et distanciation sociale

L'OMS souligne que la distanciation sociale actuellement nécessaire en matière de consommation d'alcool présente également des avantages. Étant donné que les bars, restaurants, clubs et autres lieux où l'alcool est souvent consommé sont fermés pour le moment, la distance sociale peut également aider à éviter l'alcool:

«La distanciation physique réduit la disponibilité de l'alcool, elle offre donc une excellente opportunité de réduire votre consommation d'alcool et de devenir en meilleure santé», a déclaré l'OMS.

Faire face à l'alcool de quarantaine / auto-isolement

La recommandation claire de l'Organisation mondiale de la santé sur la quarantaine ou l'auto-isolement préventif est: pas d'alcool. "Il est important de comprendre que l'alcool pose des risques pour la santé et la sécurité et doit donc être évité pendant les périodes d'isolement domestique ou de quarantaine."

L'OMS donne également des conseils spécifiques. Les plus importants sont brièvement résumés ici:

  • Lorsque vous travaillez au bureau à domicile, vous devez également respecter la règle stricte de ne pas consommer d'alcool pendant le travail. Cela s'applique également aux pauses.
  • L'alcool ne fait pas partie d'une alimentation saine et ne doit donc pas être préféré sur la liste de courses. De plus, aucun stock ne doit être créé car cela pourrait augmenter la consommation d'alcool par vous et d'autres personnes de votre ménage.
  • Mieux vaut investir votre argent dans des aliments sains qui renforcent votre système immunitaire.
  • Même si vous pensez que l'alcool réduit le stress, ce n'est pas le cas. L'alcool peut même aggraver les symptômes de panique ou d'anxiété.
  • Une bonne alternative saine peut être un programme sportif qui renforce en outre le système immunitaire.
  • N'encouragez pas les enfants et adolescents à boire de l'alcool et ne buvez pas avec eux ou en leur présence.
  • Gardez l'alcool médical (comme les désinfectants) hors de la portée des enfants et des adolescents.
  • L'isolement social et l'alcool peuvent accroître les tendances suicidaires. Si vous vous remarquez ou avez d'autres pensées suicidaires, appelez le 112 pour obtenir de l'aide.
  • L'alcool et la violence vont souvent de pair. Si vous êtes touché par la violence domestique, créez un plan d'urgence où vous pourrez vous échapper si la situation s'aggrave. Il peut s'agir de parents, d'amis ou d'un point de contact professionnel. Note de l'éditeur: Tous les numéros d'urgence peuvent être trouvés dans notre article "Corona: peur d'une augmentation de la violence domestique - vous trouverez de l'aide ici".

Vous pouvez trouver l'aperçu complet dans la fiche d'information de l'OMS (en anglais) ou au Centre fédéral d'éducation sanitaire (BZgA) en allemand.

Problèmes d'alcool pendant la pandémie

Pour les personnes qui ont déjà une dépendance à l'alcool, l'OMS a également rassemblé un certain nombre de conseils qui peuvent désormais les aider.

Tout d'abord, l'OMS souligne que la pandémie peut être un tournant positif: «La situation actuelle est une occasion unique d'arrêter de boire ou du moins de boire beaucoup moins, alors que diverses incitations sociales et situations de pression de groupe, telles que les fêtes, se rencontrent Les amis, les restaurants et les clubs sont (inévitablement) évitables. "

De plus, le seuil d'inhibition pour obtenir des conseils en ligne est plus bas pour de nombreuses personnes touchées: «Les interventions en ligne pour les troubles de la consommation d'alcool par des spécialistes et des groupes d'entraide peuvent être moins stigmatisantes car elles offrent plus d'anonymat et de confidentialité, alors vérifiez quelle aide vous obtenez en ligne peut. »Note de l'éditeur: Il existe des offres pour cela, entre autres, des Alcooliques anonymes sur https://www.anonyme-alkoholiker.de/.

L'OMS conseille également aux personnes touchées d'obtenir le soutien de personnes en qui elles ont confiance dans leur propre environnement et, si nécessaire, de l'extérieur également. De plus, malgré la distance sociale, il faut absolument maintenir les contacts sociaux existants, par des appels téléphoniques ou d'autres options de contact. La publicité pour l'alcool à la télévision ou sur Internet doit être évitée autant que possible.

La routine quotidienne doit être poursuivie autant que possible: "Essayez de garder votre routine quotidienne autant que possible, concentrez-vous sur les choses que vous pouvez contrôler et essayez de rester ancré - par exemple. par des entraînements quotidiens, des loisirs ou des techniques de relaxation mentale. "

En cas d'infection au COVID-19, l'OMS recommande de discuter de votre consommation d'alcool avec des professionnels de la santé afin que les décisions les plus appropriées puissent être prises en fonction de votre état de santé général.

Conclusion

Pour résumer: l'alcool ne protège pas contre le COVID-19. Au lieu de cela, cela n'apporte que des problèmes de santé supplémentaires et parfois même des problèmes psychologiques.

Si vous voulez prendre une bonne décision pour votre santé et votre environnement social, il est préférable de ne plus consommer d'alcool du tout ou du moins de réduire votre consommation d'alcool au strict minimum.

Réflexions supplémentaires sur la gestion de l'alcool

En plus des informations de l'OMS, nous avons rassemblé quelques idées pour vous. La crise peut être une bonne occasion de réfléchir calmement à la gestion de l'alcool. Par exemple, vous pouvez simplement vous observer pendant quelques jours et vous poser les questions suivantes:

  • Que pense-je de la consommation d'alcool en ce moment? Est-ce plus ou moins élevé que d'habitude?
  • Dans quelles situations est-ce que je ressens le besoin de boire un verre?
  • Dois-je utiliser de l'alcool pour supprimer mes sentiments? Si oui, quels sentiments sont-ils? Quelles alternatives plus saines pourrait-il y avoir pour gérer ces sentiments (par exemple, méthodes de relaxation, méditation, créativité, mouvement, résolution de conflit)?
  • Comment est-ce que je veux gérer l'alcool maintenant et à l'avenir?
  • Quelle attitude est-ce que je veux enseigner à mes enfants sur l'alcool?

Peut-être pouvez-vous penser à d'autres questions. Un échange à ce sujet avec des personnes de votre propre environnement peut être passionnant et utile.

Informations complémentaires

Vous pouvez trouver la fiche complète de l'OMS en anglais sous "Alcool et COVID-19: ce que vous devez savoir". Les informations sur le Centre fédéral d'éducation sanitaire (BZgA) sont disponibles en allemand sous «Alcool et COVID-19: ce que vous devez savoir».

Vous pouvez trouver plus d'informations sur la violence domestique et la corona dans notre article "Corona: peur d'une augmentation de la violence domestique - vous pouvez trouver de l'aide ici".

Vous pouvez trouver des conseils pour gérer le stress de manière saine dans notre article «Réduction du stress: la réduction du stress facilitée».

Voici comment vous pouvez renforcer votre système immunitaire: «Renforcer le système immunitaire - les meilleurs conseils pour une défense solide». (kh)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux spécifications de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Magistra Artium (M.A.) Katja Helbig

Se gonfler:

  • Organisation mondiale de la santé: Alcool et COVID-19: ce que vous devez savoir; (consulté le 30 avril 2020), OMS


Vidéo: Coronavirus et Covid19: quels risques pour votre santé? (Juin 2021).