Nouvelles

COVID-19: Taux de mortalité élevé avec ventilation mécanique


L'intubation est-elle le bon traitement pour le COVID-19?

La ventilation mécanique (intubation) est le dernier recours pour secourir les personnes gravement malades du COVID-19. Cependant, deux études montrent déjà que le taux de mortalité est anormalement élevé avec un tel traitement. Environ la moitié des patients sont décédés en Angleterre et les deux tiers en Chine qui ont reçu une ventilation mécanique à la suite du COVID-19. Le risque de décès est donc bien plus élevé que la ventilation qui est réalisée à la suite d'autres maladies virales.

Le Centre national d'audit et de recherche sur les soins intensifs (ICNARC) a récemment publié un rapport qui évalue les données de 2883 personnes ayant des cours sévères de COVID-19. Tous les patients ont été traités dans une unité de soins intensifs en Grande-Bretagne. Il a été constaté que le taux de mortalité des personnes recevant une ventilation artificielle était de 51,6% - beaucoup plus élevé que pour les autres pneumonies virales. Le «rapport de l'ICNARC sur le COVID-19 en soins intensifs» peut être consulté sur le site Web de l'ICNARC.

Les taux de mortalité par ventilation sont plus élevés que d'habitude pour le COVID-19

La ventilation mécanique (intubation) est également utilisée pour les cours sévères d'autres maladies virales, comme la grippe, en cas de pneumonie. Le taux de mortalité moyen à 30 jours d'un tel traitement est de 22 pour cent, selon l'ICNARC. Environ quatre personnes touchées sur cinq survivent à un tel traitement.

Environ une personne sur deux meurt d'une ventilation artificielle

Le dernier rapport de l'ICNARC montre que sur 1689 intubations terminées en raison d'une grave maladie COVID-19, 871 personnes sont mortes et 818 ont été relâchées vivantes. Cela donne un taux de mortalité à 30 jours de 51,6% dans ce groupe. Une image encore plus radicale montre une plus petite série de cas de Wuhan. Ici, 32 patients sur 52 sont décédés dans l'unité de soins intensifs. Cela se traduit par un taux de mortalité de 62,5%.

L'âge comme facteur de risque le plus important

Les chances de survie sont bien meilleures pour ceux qui n'ont pas besoin d'intubation. Ici, le taux de mortalité était de 19,4% - nettement inférieur à celui de la ventilation mécanique. Le facteur le plus important pour la survie des parcours difficiles est l'âge. Seulement 27,1% des patients de plus de 80 ans ont survécu à la ventilation. Sur les 70 à 79 ans, 31,3% ont survécu. Dans la tranche d'âge de 60 à 69 ans, 43,6% des personnes touchées ont été relâchées vivantes et 58,9% des 50 à 59 ans.

Alternatives à la ventilation mécanique

Les résultats indiquent que le traitement des épisodes sévères doit être amélioré. Par exemple, une petite étude chinoise a montré que la position couchée améliore la respiration dans les maladies graves COVID-19.

Selon divers rapports des médias américains, de nombreux médecins optent pour des méthodes alternatives en raison du taux de mortalité élevé dans la ventilation mécanique. La respiration doit être facilitée et les poumons soulagés par des changements de position. De plus, certains médecins essaient de fournir de grandes quantités d'oxygène par le nez, parfois avec l'ajout de monoxyde d'azote. Il n'existe actuellement aucune donnée fiable sur l'efficacité de ces méthodes. (v)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux spécifications de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Rédacteur diplômé (FH) Volker Blasek

Se gonfler:

  • Rapport de l'ICNARC sur le COVID-19 en soins intensifs (publié: 10 avril 2020), icnarc.org
  • Xiaobo Yang, Yuan Yu, Jiqian Xu, États-Unis: Évolution clinique et résultats des patients gravement malades atteints de pneumonie SRAS-CoV-2 à Wuhan, Chine: une étude observationnelle rétrospective monocentrique; dans: The Lancet, 2020, thelancet.com
  • Chun Pan, Lu Chen, Cong Lu, Wei Zhang, Jia-An Xia et al.: Lung Recruitability in SARS-CoV-2 Associated Acute Respiratory Distress Syndrome: A Single-center, Observational Study, in American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine (Publié le 23/03/2020), atsjournals.org
  • Deutsches Aerzteblatt international: COVID-19: Risque élevé de décès malgré une ventilation mécanique (publié: 15 avril 2020), aerzteblatt.de



Vidéo: 112 MILLIONS DE MORTS POTENTIELS?! TAUX DE MORTALITÉ - PANDÉMIE COVID-19 - SARS-COV-2 (Juin 2021).