Nouvelles

L'OMS met en garde: forte augmentation des antibiotiques inefficaces


La fin de l'âge des antibiotiques approche-t-elle?

Le manque de nouveaux antibiotiques menace les efforts mondiaux pour contenir les infections pharmacorésistantes. Le développement se caractérise par une baisse des investissements privés et un manque d'innovation. Cela ressort des rapports actuels de l'Organisation mondiale de la santé OMS.

Deux nouveaux rapports de l'OMS révèlent de mauvaises perspectives pour de nouveaux antibiotiques. Ainsi, les 60 produits en cours de développement (50 antibiotiques et 10 biologiques) ne sont pas très efficaces. L'OMS estime que les avantages par rapport aux bactéries critiques résistantes aux antibiotiques sont faibles.

Antibiotiques sur la branche descendante

S'il existe des candidats précliniques prometteurs plus innovants, il faudra encore plusieurs années avant que ces produits atteignent les personnes touchées, voire pas du tout, selon l'OMS.

Le directeur général de l'OMS met en garde

«Le risque de résistance aux antimicrobiens n'a jamais été aussi immédiat et le besoin de solutions aussi urgent qu'aujourd'hui», rapporte le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS. Bien qu'il existe de nombreuses initiatives pour réduire la résistance, nous avons besoin de plus de pays et de sociétés pharmaceutiques qui recherchent des ressources durables et de nouveaux médicaments innovants.

Les grandes sociétés pharmaceutiques en restent largement à l'écart

Les rapports de l'OMS ont également montré que la recherche et le développement d'antibiotiques sont principalement dirigés par les petites et moyennes entreprises, tandis que les grandes sociétés pharmaceutiques continuent de quitter le domaine.

Liste des agents pathogènes dangereux

En 2017, l'OMS a publié la liste des agents pathogènes prioritaires: 12 classes de bactéries plus la tuberculose qui présentent un risque croissant pour la santé humaine car elles sont résistantes à la plupart des traitements existants. La liste a été créée par un groupe d'experts indépendants dirigé par l'OMS pour encourager la recherche médicale à développer des traitements innovants pour ces bactéries résistantes.

Seuls deux antibiotiques étaient efficaces contre les bactéries résistantes

Sur les 50 antibiotiques en cours de développement, 32 ciblent les agents pathogènes classés comme prioritaires par l'OMS, mais la plupart n'ont que des bénéfices limités par rapport aux antibiotiques existants. Seuls deux des 32 antibiotiques sont efficaces contre les bactéries gram-négatives multirésistantes qui se propagent rapidement. Selon l'OMS, il est urgent de trouver une solution.

Les bactéries à Gram négatif, telles que Klebsiella pneumoniae et Escherichia coli, peuvent provoquer des infections graves et souvent mortelles. Ces bactéries sont particulièrement dangereuses pour les personnes dont le système immunitaire est faible ou sous-développé, dont la plupart sont des nouveau-nés, des personnes âgées et des personnes subissant une intervention chirurgicale ou un traitement contre le cancer.

La dernière ligne de défense se balance

Le rapport souligne également un déficit inquiétant dans la défense contre le super-pathogène hautement résistant NDM-1 (New Delhi metallo-beta-lactamase 1). Le NDM-1 rend les bactéries résistantes à une large gamme d'antibiotiques. Il s'agit notamment des antibiotiques de la famille des carbapénèmes, qui, selon l'OMS, constituent la dernière ligne de défense contre les infections bactériennes résistantes.

"Nous sommes à court d'options"

"Il est important de concentrer les investissements publics et privés sur le développement de traitements efficaces contre les bactéries hautement résistantes, car nous sommes à court d'options", a déclaré Hanan Balkhy, directeur général adjoint de l'OMS pour la résistance aux antimicrobiens. De plus, il faut veiller à ce que de nouveaux traitements soient disponibles le plus rapidement possible.

Petits points lumineux

Comme le rapporte l'OMS, il y a aussi de petits succès positifs. Des principes actifs prometteurs pour le traitement de la tuberculose et du Clostridium difficile sont actuellement en cours de développement. Ici, plus de la moitié des médicaments à venir répondent aux critères d'innovation définis par l'OMS.

252 autres agents potentiels contre des bactéries résistantes sont également au stade préclinique. Leur efficacité et leur sécurité n'ont pas encore été testées. Selon l'OMS, le premier de ces principes actifs sera disponible dans dix ans au plus tôt. (v)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux spécifications de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Rédacteur diplômé (FH) Volker Blasek

Se gonfler:

  • Organisation mondiale de la santé OMS: Le manque de nouveaux antibiotiques menace les efforts mondiaux pour contenir les infections résistantes aux médicaments (publié: 17.01.2020), who.int
  • Rapport de l'OMS: Agents antibactériens en développement clinique - une analyse du pipeline de développement clinique antibactérien, apps.who.int
  • Rapport de l'OMS: Agents antibactériens en développement préclinique, apps.who.int


Vidéo: Le Dr. Dautzenberg lOMS et la cigarette électronique - Interview (Mai 2021).