Nouvelles

À l'avenir, la vaccination contre la rougeole doit être prouvée lors de l'entrée dans les garderies ou les écoles


Nouvelle loi: certaines personnes doivent être vaccinées contre la rougeole

Le Cabinet fédéral a adopté mercredi le projet de loi "Protection contre la rougeole et renforcement de la prévention vaccinale (loi de protection contre la rougeole)". La loi, qui doit entrer en vigueur l'année prochaine, ne nécessite pas l'approbation du Conseil fédéral. Entre autres, il stipule que certains groupes de personnes devront fournir la preuve d'une vaccination antirougeoleuse complète à l'avenir.

Le cabinet fédéral approuve le projet de loi

«La rougeole est l'une des maladies infectieuses les plus contagieuses chez l'homme. Ils entraînent avec eux des taux élevés de complications et de complications ": Avec ces phrases, le" projet de loi pour la protection contre la rougeole et pour le renforcement de la prévention vaccinale (loi de protection contre la rougeole) "commence. Ce projet a maintenant été approuvé par le cabinet fédéral. La loi stipule qu'à l'avenir, une vaccination complète contre la rougeole doit être prouvée lors de l'entrée dans un établissement communautaire, comme une garderie ou une école. Les personnes qui y travaillent devraient également être vaccinées contre la maladie dangereuse. La loi, qui doit entrer en vigueur le 1er mars 2020, ne nécessite pas l'approbation du Conseil fédéral.

Si possible, tous les enfants doivent être protégés contre la rougeole

«Nous voulons protéger tous les enfants de la rougeole si possible. Parce que la rougeole est très contagieuse et peut suivre une très mauvaise évolution, parfois mortelle », a déclaré le ministre fédéral de la Santé Jens Spahn dans une communication du ministère fédéral de la Santé.

«C'est pourquoi nous introduisons la vaccination obligatoire contre la rougeole dans les crèches, les écoles et les crèches. Quiconque y travaille doit également être vacciné », a déclaré le ministre.

«Et nous permettons au service de santé publique de proposer à nouveau plus de vaccinations en série volontaires dans les écoles. De cette manière, nous voulons également lutter contre d'autres maladies infectieuses - telles que le tétanos, la diphtérie et la coqueluche. "

Une vaccination complète doit être démontrée

La communication du ministère énumère les principales dispositions du projet de loi:

Avant d'être admis dans des garderies, des écoles ou d'autres établissements communautaires, tous les enfants doivent démontrer qu'ils ont reçu les deux vaccinations contre la rougeole recommandées par le Comité permanent de la vaccination (STIKO).

Les personnes souhaitant travailler dans ces établissements doivent également être vaccinées contre la rougeole. Cela vaut également pour les personnes qui souhaitent travailler dans des établissements médicaux.

Certaines personnes sont exemptées de vaccination

Autres réglementations: même dans les demandeurs d'asile et les hébergements de réfugiés, les résidents et ceux qui y travaillent doivent prouver les vaccinations.

Selon les recommandations de STIKO, les personnes ayant des contre-indications médicales et les personnes nées avant 1970 sont exemptées de la vaccination contre la rougeole. Cela vaut également pour les personnes qui ont déjà souffert de la maladie.

La preuve peut être apportée soit par le carnet de vaccination, le carnet d'examen jaune des enfants ou - surtout si vous avez déjà souffert d'une maladie - par un certificat médical.

Les enfants qui sont déjà pris en charge dans un établissement communautaire et les personnes qui y travaillent déjà doivent fournir une preuve avant le 31 juillet 2021.

Les enfants qui n'ont pas été vaccinés peuvent être exclus de la visite de la garderie. Le personnel non vacciné peut ne pas travailler dans les établissements communautaires ou sanitaires.

Amendes élevées prévues

Les parents dont les enfants ne sont pas pris en charge dans des établissements communautaires encourent des amendes pouvant atteindre 2 500 €.

L'amende peut également être infligée aux garderies qui ne permettent pas aux enfants de se faire vacciner. Il en va de même pour le personnel non vacciné des établissements communautaires, des établissements de santé et des logements des demandeurs d'asile ainsi que pour les résidents non vaccinés de ces établissements.

Tous les médecins (à l'exception des dentistes) peuvent effectuer des vaccinations.

La documentation des vaccinations devrait également être possible sous forme électronique. Les patients peuvent également être automatiquement rappelés des rendez-vous pour le suivi et les vaccinations de rappel.

Afin que le service de santé publique (ÖGD) puisse à nouveau effectuer des vaccinations en série volontaires dans les écoles, les caisses maladie sont tenues de prendre des dispositions avec l'ÖGD pour rembourser les frais de ces vaccinations.

Le Centre fédéral d'éducation sanitaire (BZgA) devrait fournir plus d'informations sur les vaccinations. Des fonds de deux millions d'euros par an sont prévus à cet effet. (un d)

Informations sur l'auteur et la source

Ce texte correspond aux spécifications de la littérature médicale, des directives médicales et des études en cours et a été vérifié par des médecins.

Se gonfler:

  • Ministère fédéral de la Santé: le Cabinet adopte un projet de loi sur la protection contre la rougeole, (consulté le 17 juillet 2019), Ministère fédéral de la Santé
  • Ministère fédéral de la Santé: Projet de loi pour la protection contre la rougeole et pour le renforcement de la prévention de la vaccination (Loi sur la protection contre la rougeole), (consulté le 17 juillet 2019), Ministère fédéral de la Santé


Vidéo: Pas de vaccin, pas daccès aux lieux publics (Août 2021).