Nouvelles

Les exigences relatives au don d'organes vivants s'appliquent également dans d'autres pays de l'UE


SG Berlin: l'assurance maladie ne paie que si vous êtes «personnellement connecté»

Les compagnies d'assurance maladie légales ne paient les dons d'organes vivants à l'étranger dans l'UE que si les exigences applicables en Allemagne sont remplies. Cela a été décidé par le Tribunal social de Berlin (SG) dans un arrêt rendu public le mercredi 17 avril 2019 (numéro de dossier: S 76 KR 1425/17). Il a rejeté un homme souffrant d'insuffisance rénale parce que le «lien personnel» entre le donneur et le receveur requis par la loi sur la transplantation était absent.

L'homme souffre d'insuffisance rénale depuis de nombreuses années et est sous dialyse depuis fin 2013. Il est sur la liste d'attente d'Eurotransplant, mais n'a pas encore reçu de rein à partir de là.

La femme du mari n'est pas considérée comme un donneur de rein pour des raisons de santé. Sa sœur a initialement accepté de faire un don, mais l'a ensuite retiré.

Le malade des reins est depuis longtemps impliqué dans une association qui soutient des projets en Sierra Leone. Là, il avait rencontré un homme de la Sierra Leone qui vivait en Allemagne depuis 20 ans. Le médecin était prêt à donner un rein, mais était hors de question pour des raisons médicales. Mais il en a parlé à sa famille en Sierra Leone. Après plusieurs «réunions de famille», un frère de Sierra Leone a accepté de donner un rein à la vie.

Les hôpitaux de Berlin et de Halle demandés par le patient rénal ont refusé l'opération. Les exigences de la loi sur la transplantation pour le don d'organes vivants n'étaient pas remplies. Une clinique à Rotterdam a voulu réaliser l'opération. En décembre 2016, l'homme a informé son assureur maladie et a demandé un engagement de coût. La caisse enregistreuse a refusé.

À juste titre, comme l'a décidé le SG Berlin. L'opération n'était pas autorisée en Allemagne. Par conséquent, il ne doit pas être effectué à l'étranger aux frais de l'assurance maladie légale. Dans certains cas, les assurés ont le droit de bénéficier de prestations en dehors de l'UE. Les mêmes conditions s'appliqueraient alors pour cela.

Les conditions préalables à une greffe de rein par don vivant ne sont pas indiquées ici, car le donneur et le demandeur ne sont pas "manifestement étroitement liés". Il n'y a donc eu aucun contact au départ, mais l'initiative est venue du frère du donateur. Le donneur avait déclaré sa volonté à un moment où il ne connaissait pas personnellement les Allemands atteints de maladies rénales, mais uniquement via des chats Internet et par téléphone.

Le SG a enfin souligné dans son arrêt du 12 mars 2019 que la condition préalable de la loi sur la transplantation, selon laquelle les donneurs et receveurs doivent être personnellement liés à un don d'organe vivant, est "proche des préoccupations constitutionnelles".

FIN mwo / fle

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Greffes: dune vie à lautre - 6 ans après (Juin 2021).