Nouvelles

Le centre de santé n'est pas automatiquement exonéré de la taxe de vente

Le centre de santé n'est pas automatiquement exonéré de la taxe de vente



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

BFH: Le traitement souhaité sans raison médicale est imposable

Les services fournis par un «centre de santé» ne sont pas automatiquement exonérés de TVA. Seuls les examens diagnostiques et les traitements basés sur ceux-ci sont privilégiés, comme l'a décidé le Bundesfinanzhof (BFH) de Munich dans une décision publiée le mercredi 6 mars 2019 (numéro de dossier: XI R 29/17). Cependant, les traitements souhaités sans raison médicale sont soumis à la TVA.

Il a rejeté un centre de santé de 200 lits en Hesse. En termes de droit commercial, elle est classée comme une clinique privée; en tout cas, il n'y avait pas de contrat de fourniture avec les caisses légales d'assurance maladie dans les années 2009 à 2011.

Indépendamment d'un rapport médical, les clients ont pu décider de la durée de leur séjour et réserver certains services à un «prix fixe». Des «forfaits de séjour» correspondants étaient annoncés dans des catalogues, des magazines et sur Internet et pouvaient également être réservés en ligne.

Au début d'un séjour, un examen médical a été effectué. Cependant, on a seulement vérifié si les restrictions sanitaires étaient opposées à certaines mesures et applications. Un planning a ensuite été créé en fonction de la réservation et des souhaits du client. Une consultation médicale finale n'était prévue que dans une partie des «packages de services».

Le centre de santé estime que ses revenus sont exonérés de TVA au titre des services médicaux. Le bureau des impôts, cependant, fixe la taxe de vente.

A juste titre, comme la BFH l'a décidé après le tribunal des finances de Hesse.

Selon la loi, «les traitements hospitaliers et médicaux, y compris les services de diagnostic, de diagnostic, de soins préventifs, de réadaptation, d'obstétrique et de soins palliatifs» sont exempts d'impôt. Le préalable de base est que "les ventes sont liées à des traitements ayant un but thérapeutique". L'objectif du droit de l'UE sur lequel se fondent les réglementations allemandes est de réduire les coûts des traitements médicaux. Dans la zone frontalière, il y aurait des mesures "qui peuvent servir à la fois à des fins de guérison et simplement à améliorer l'état de santé général".

Après cela, les conditions d'exonération fiscale n'ont pas été remplies, a décidé la BFH dans sa décision désormais publiée du 11 janvier 2019. Les traitements ont été réalisés «quel que soit le tableau clinique diagnostiqué médicalement». Par conséquent, "un but thérapeutique" est absent.

Le centre de santé a évoqué en vain l'idée de prévention primaire et d'auto-assistance et l'objectif d'améliorer la santé générale. La BFH a souligné que les services de santé préventive ne sont exceptionnellement exonérés de TVA que s'ils sont «réalisés dans le cadre d'un traitement médical». Ce n'est pas le cas ici. mwo / fle

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: FORMATION LA NOTION DE LA LOGISTIQUE N01 avec Mme jacqueline karydas MULAMBA (Août 2022).