Nouvelles

De plus en plus de décès: la pire épidémie d'Ebola au Congo


La pire épidémie d'Ebola à ce jour en République démocratique du Congo

L'épidémie actuelle d'Ebola en République démocratique du Congo est la pire à ce jour dans le pays. Environ 200 personnes sont décédées des suites de la maladie. Les experts de la santé estiment que l'épidémie peut être terminée.

Environ 200 morts

Ebola continue de se propager en République démocratique du Congo. La dangereuse maladie infectieuse a coûté la vie à environ 200 personnes depuis le début de l'épidémie il y a environ deux mois. Tel que rapporté par le ministère congolais de la Santé samedi soir selon des rapports de presse, le virus Ebola a jusqu'à présent été confirmé dans 291 cas. Plus de 28 000 personnes ont été vaccinées contre la maladie.

Difficultés pour les aides

La dernière flambée de fièvre hémorragique dangereuse se serait concentrée sur la ville de Beni et ses environs dans la province troublée du Nord-Kivu.

Plusieurs milices et groupes rebelles sont actifs dans cette région, ce qui rend difficile pour les secouristes de rechercher rapidement des patients, de les isoler et de contacter leurs proches.

Cependant, une vaste campagne de vaccination a été lancée.

L'épidémie peut prendre fin

Il y a une opposition de la population à la vaccination, mais le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exprimé son espoir.

"Le fait que nous ayons jusqu'à présent empêché Ebola de se propager aux pays voisins témoigne du travail acharné et de la détermination des employés de tous les partenaires", a déclaré le Dr. Tedros selon un message.

Il était convaincu que l'épidémie pouvait être terminée.

Les experts avertis de la prochaine épidémie

Les épidémies d'Ebola se produisent à plusieurs reprises sur le continent africain.

Rien qu'en 2016, plus de 28600 personnes en Afrique de l'Ouest ont été touchées par la pire épidémie de l'histoire. Il y a eu 11 300 morts à la fin de cette épidémie.

Selon les experts, ce n'était qu'une question de temps avant la prochaine épidémie. L'OMS a longtemps averti qu'une nouvelle épidémie d'Ebola était inévitable.

L'épidémie actuelle au Congo est la dixième du pays et est considérée comme la pire. Selon l'OMS, la plus importante à ce jour a eu lieu à Yambuku en 1976. A cette époque, il y avait 318 cas, 280 personnes sont décédées.

La maladie est souvent mortelle

Jusqu'à présent, Ebola ne s'est produit qu'en Afrique subsaharienne. Cependant, lors de la dernière épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, des cas individuels ont été importés aux États-Unis et en Europe.

Les premiers symptômes d'Ebola ne sont pas spécifiques et ressemblent à une infection grippale. Cela peut inclure de la fièvre, des malaises, de la fatigue et des courbatures.

«Après 3 à 10 jours, des douleurs dans le haut de l'abdomen, des nausées, des vomissements et des diarrhées peuvent s'ajouter», explique l'Institut Robert Koch (RKI) sur son site Internet.

«D'autres symptômes peuvent apparaître au cours de la maladie: rougeur de la conjonctive, maux de tête et douleurs thoraciques, douleurs articulaires et musculaires, difficulté à avaler, saignements internes et externes (hémorragies), délire et essoufflement», poursuit-il.

Selon les experts, selon le virus responsable de l'épidémie, la maladie est mortelle dans 30 à 90% des cas. (un d)

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Il survit avec Ebola dans son œil (Octobre 2020).